Jardin d’Acclimatation : entre nature et plaisirs

En famille ou entre amis, il n’y a pas mieux qu’un parc de loisirs et d’agrément pour se détendre et s’amuser à en perdre le souffle. A mi-chemin entre la porte de Neuilly et la porte des Sablons, le Jardin d’Acclimatation offre un cadre verdoyant, paisible et animé pour vos balades, fêtes, retrouvailles et pique-niques. N’hésitez pas à le découvrir lors de votre séjour à l’hôtel Niel !

Un véritable paradis vert

Le Jardin d’Acclimatation s’étend sur 20 hectares, entièrement dédiés à la botanique et à la zoologie. De part et d’autre, arbres exotiques, potagers, enclos luxuriants constituent le décor des aires de jeux. Jadis, l’aristocratie parisienne et étrangère aimait s’y promener puisque, rappelons-le, Neuilly n’est pas situé bien loin. A côté de la vaste volière et des écuries, se découvre la grande serre, un authentique palais de fleurs composé entre autres d’orchidées, de palmiers et de camélias. L’endroit est si tranquille qu’un salon de lecture y a été installé. Chaque année, à l’occasion de conférences et concerts, la grande serre attire un auditoire mondain et érudit.

Un nouveau monde animalier

Le Jardin d’Acclimatation ne sont pas un zoo en tant que tel, même si on peut y admirer de nombreuses espèces animales. D’un point de vue historique, c’est à Napoléon III qu’on doit cette ambition d’ « acclimater » des animaux exotiques. Aujourd’hui, oiseaux à plumages singuliers, paons, chèvres, ours, poneys y cohabitent paisiblement. Sans être un véritable zoo, ce jardin donne quand même un magnifique aperçu du monde animal.

Des attractions pour petits et grands

Petits et grands peuvent s’offrir un moment de détente au Jardin d’Acclimatation parisien. A dos d’âne, de poney ou de dromadaire, les plus jeunes pourront faire une visite guidée du parc. Pour toute la famille, il est prévu des ateliers de découverte parents-enfants très amusants. Le parc offre aussi des jeux plus classiques comme les manèges, la tyrolienne et les parcours acrobatiques.

© Paris Tourist Office - Photographe : Amélie Dupont

« Retour aux articles